Mission inclusion

Nos formations sont ouvertes à tout public et toutes les situations de handicap seront prises en compte dans la limite des compétences, des moyens humains et matériels proposés dans le cadre de la formation dispensée.

Si nous ne disposons pas des moyens matériels, techniques et humains pouvant répondre à la demande du bénéficiaire en situation de handicap, alors ce dernier sera orienté soit vers le référent handicap Maria Grazia Le Mura (contact@beyond-words.fr), soit vers un organisme partenaire du réseau Beyond Words.

Un plan d’adaptation sera rédigé en concertation avec les formateurs, l’organisme de formation, le stagiaire et le cas échéant l’environnement familial, et pluridisciplinaire de la personne.

Il s’agit de mettre en œuvre un parcours de formation adapté et individualisé permettant un chemin de réussite pour tous nos stagiaires. Au sens de la loi, le décret n° 2006-26 du 9 janvier 2006 relatif à « la formation professionnelle des personnes handicapées ou présentant un trouble de santé invalidant » précise que les aménagements peuvent porter sur :

- Un accueil à temps partiel ou discontinu
- Une durée adaptée de formation
- Des adaptations individuelles ou collectives
- Des adaptations des méthodes et des supports pédagogiques
- L’aménagement des règles générales de l’évaluation des connaissances et des compétences acquises au cours de la formation.

Au sens de la démarche qualité Qualiopi, dont il faut souligner l’intention inclusive il y a 9 indicateurs qui sont concernés.

Parmi les adaptations possibles dans le cadre de nos formations :

A DISTANCE – COURS accessibles depuis le domicile.
SUPPORTS DE COURS ADAPTES : FALC (facile à lire et à comprendre), rédaction de documents adaptés, lisibles (densité, couleur, type de document)
- Animation de formations adaptée
- Rythme de formation adapté
- Suivi individuel renforcé
- Synthèse vocale, sous-titres
- Une référente handicap unique : Maria Grazia LE MURA contact@beyond-words.fr

Plusieurs approches pédagogiques existent dans le domaine éducatif :
Le soutien pédagogique individualisé qui tient compte de la fatigabilité de la personne ;
Les techniques de remédiation cognitive ou méthodes psychopédagogiques : elles désignent l’aide apportée afin de faciliter l’actualisation des potentialités cognitives de la personne, pour une plus grande efficacité intellectuelle ;
La métacognition : faculté de connaître et de maîtriser avec réflexivité ses propres processus d’acquisition et d’application du savoir pour les réguler efficacement (modification, réévaluation, optimisation) ;
La technique de reformulation régulière pour s’assurer de l’appropriation de la personne ;
La communication dite « alternative » lorsqu’elle remplace une parole absente et la communication dite « augmentée ou améliorée » lorsqu’elle soutient l’expression de la personne. Elles s’appuient sur le langage corporel, le regard, les mimiques, les gestes, les signes, l’écriture, le braille, les objets, symboles et pictogrammes ;
Le Facile à lire et à comprendre (Falc) ;
Léthologie humaine au service des personnes en situation de handicap ;
Les situations de « doubles tâches » sont à limiter autant que possible. Lorsqu’une tâche qui devrait normalement être automatisée ne l’est pas correctement, elle demande un investissement conséquent pour être produite et réduit le potentiel d’attention mobilisable pour exécuter d’autres tâches simultanées. Quand les processus de la lecture, de l’écriture et/ou de l’orthographe n’ont pas été automatisés, la personne est alors souvent en situation de « double tâche », contrainte de partager son attention entre les tâches non automatisées nécessitant toujours de la concentration et les autres (analyser, comprendre, raisonner)
Les méthodes d’autoformation sont à utiliser avec prudence vis-à-vis des personnes qui n’ont pas d’aptitude développée à l’autonomie et qui peuvent dans ce cadre se sentir en difficulté (sentiment d’abandon, d’incompétence, de perte de repères, etc.).

Contactez notre référente handicap

© 2022 by Beyond Words