La danse en Espagne, c'est pas que du Flamenco !



L'Espagne est souvent associée à la beauté de ses danses typiques et, plus spécifiquement, au flamenco. En se baladant dans les rue de Barcelone, Valence et d'autres villes, il ne sera pas rare de trouver des artistes qui, accompagnés par la musique, expriment leurs sentiments à pas de danse. Toutefois, il n'y a pas que du flamenco ! La team Beyond Words Langues vous amènera aujourd'hui à la découverte d'autres danses tout aussi belles, et alors ¡vamos!


La danse espagnole traditionnelle naît dans les années 1474-1504 lorsque, pendant les fêtes tenues à la cour, on faisait des ballets pour divertir les hôtes. Après quelques années, la plupart des régions espagnoles ont commencé à créer leurs propres styles de danse : à ce moment-là, il y avait plus de 200 styles de danse différents dans la seule Catalogne !

Au-delà du flamenco, développé en Andalousie et diffusé partout en Espagne, d'autres styles voient le jour au fil des siècles.


Jota : c’est une danse folklorique d’Aragon. Elle est dansée non seulement dans les théâtres mais aussi par les gens ordinaires pendant les fêtes, constituant un moment de loisirs. Les pas de la Jota sont semblables à la valse mais entrecoupés de sauts, et c’est cette caractéristique qui donne le nom à la danse. Ses origines remontent à l’époque des Ibères, quand la danse se pratiquait comme un hommage aux divinités. Vers le IV siècle, les danses sacrées sont également introduites dans le culte chrétien mais après avoir été refusées par les ordres ecclésiastiques, en 774 elles sont définitivement interdites par le Pape Zacharie. Le peuple a alors commencé à la danser comme une danse populaire. La Jota se chante et danse avec l’accompagnement de guitares, mandolines, luths, tambours, flûtes, cornemuses ; dans les représentations scéniques les interprètes portent généralement leurs propres costumes régionaux.


La Muiñeira : c'est une danse espagnole traditionnelle de la région de Galice. La musique qui accompagne la danse est considérée d’origine celtique et ne peut donc manquer le son d’une cornemuse connue sous le nom de gaita. Les danseurs forment généralement un cercle ou plus en parallèle, et incorporent souvent des sauts accompagnés de percussions qui sont composés d’un roulement connu sous le nom tambour (un tambour naturel de la peau de bois avec des liens intestinaux), une grosse caisse et le bourdon.


Fandango : c’est une danse née à Huelva, Andalousie. Cette danse est l’une des plus difficiles à danser à cause du rythme. Traditionnellement, la musique est composée de guitares, de castagnettes et de battements de mains. La musique du fandango a été utilisée par de nombreux compositeurs européens et est souvent incluse dans de nombreuses pièces et scènes de théâtre. La danse peut être divisée en fandangos grandes, caractérisé par une musique lente, qui accélère progressivement, et les fandanguillos, au rythme très rapide et animé.


Alors, êtes-vous prêts à vous faire emporter par la danse lors de votre prochain voyage en Espagne ? Dites-nous en plus dans les commentaires !

Beyond Words Langues

201, rue Buffon

34070 Montpellier

 

Tel: +33 (0)6 65 92 71 63

SIRET : 842 430 647 00011

NAF: 8559B 

N. enregistrement : 76 34 10375 34

cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat

 

Retrouvez-nous sur :

 

  • Instagram
  • LinkedIn Icona sociale
  • Facebook Classic